Voir aussi : FAQ Entreprises  FAQ Intérimaires  FAQ Législation

C.E.T (Compte épargne temps)

Le CET correspond à un système d’épargne proposé à l’intérimaire par Intérim Direct.

Le principe est le suivant : le montant mensuel des indemnités de fin de mission est totalement bloqué sur un compte épargne temps.

Ce compte épargne est rémunéré avec un taux d’intérêt annuel de 5%. Comparativement, le livret A est rémunéré avec un taux de 0,75%.

Sur simple demande, l'intérimaire peut retirer la somme disponible sur son CET.

Le salarié temporaire matérialise sa demande par tout moyen et l’indemnité compensatrice lui est versée à la date habituelle de paye.

Coefficient de facturation

Le coefficient de facturation permet de déterminer le coût final facturé à l’entreprise utilisatrice. Exemple : pour un intérimaire rémunéré sur la base du SMIC (soit 10.03 € par heure), sans prime, le coût horaire pour l’entreprise sera le suivant : 10.03*coefficient de facturation.

Contrat de délégation / Contrat de gestion

Une entreprise fait appel à une société d’intérim dans deux cas de figure :

  • Elle souhaite que l’agence d’intérim recrute la bonne personne pour le bon poste : dans ce cas, l’agence d’intérim est en charge du recrutement/sélection de l’intérimaire puis de la gestion administrative du contrat. Il s’agit d’un contrat de délégation.
  • L’entreprise connaît l’intérimaire avec lequel elle souhaite travailler : dans ce cas, la mission de la société d’intérim est uniquement de s’occuper de la gestion administrative du contrat. Il s’agit d’un contrat de gestion.

Contrat de mise à disposition

Contrat commercial établi entre l’entreprise de travail temporaire (ETT) et l’entreprise utilisatrice.

Contrat de mission

Contrat conclu entre l’entreprise de travail temporaire (ETT) et le salarié intérimaire.

E.T.T (Entreprise de TravailTemporaire)

Société qui emploie un intérimaire pour une entreprise utilisatrice.

Gestion administrative des contrats de travail

Il s’agit de l’ensemble du process administratif pour la mise à disposition d’un intérimaire dans une entreprise utilisatrice.

I.C.C.P (Indemnité Compensatrice de Congés Payé)

Celle ci représente 10% de la rémunération totale due à l’intérimaire (salaire de base + avantages + accessoires soumis + IFM). Cette indemnité est versée en fin de la mission.

IFC (Indemnité de Fin de Contrat) = IFM (Indemnité de Fin de Mission)

Afin de compenser la précarité de la situation de l’intérimaire, si celui-ci n’obtient pas un C.D.I à la fin de sa mission, il bénéficie d’une indemnité représentant 10% du salaire brut.

Motif de recours à la mission d’intérim

Le motif pour lequel l’entreprise utilisatrice a recours à un intérimaire.

Période de souplesse

Elle permet de donner la possibilité à une entreprise utilisatrice de réduire ou de prolonger la durée de la mission prévue initialement et cela sans avoir à émettre d’avenant au contrat.